Friday, 21 October 2016

Les citrons sur la route



Les citrons sur la route










Quand la vie te donne des citrons, écrase-les et passe à autre chose

La limonade laisse un arrière-goût et n’apaise pas la soif de toute façon

Proverbe d’un citadin, insulaire



Maxime se retrouve à la croisée des chemins

On l’a poussé vers la sortie, sur l’autoroute de l’emploi

Il doit garder le cap sur la destination, sans se laisser distraire par les citrons

Cet accident de parcours lui sert de leçon de conduite

Il y a toute sortes de conducteurs sur la route

Certains tentent de vous dépasser pour se rendre plus vite

Certains prennent des raccourcis

Plusieurs enfreignent le code de conduite

D’autres veulent changer votre destination

Il faut toujours regarder dans le rétroviseur pour savoir d’où l’on vient

Et garder le cap droit devant, les deux mains sur le volant

Maxime garde un œil sur les panneaux de signalisation

Ceux-ci sont des repères qui le guident vers le droit chemin

Dans l’adversité, Maxime découvre ses vrais compagnons de route

Il est fier de son parcours et regarde droit devant

Il trouvera bientôt un nouveau chemin qui le mènera à bon port

Signe d’eau et homme de coeur, Maxime a toujours été un mouton noir sur la route

Il dirige son bateau en équipe et chacun a sa place

Sur une longue route, le conducteur est seul face au chemin

À moins de s’avoir bien s’accompagner et de partager les tâches

Le conducteur s’endort au volant et risque de perdre le contrôle

La destination est encore à découvrir, mais c’est souvent la route parcourue et les gens rencontrés sur son parcours qui font toute la différence

Quand la tempête ou le tsunami nous force à changer de chemin, il faut reconnaitre qu’on ne contrôle pas les forces de la nature, mais qu’on a toujours le choix.

Le choix de ses valeurs, de son environnement, de son entourage.

L’autoroute de l’emploi est similaire à celle de la vie.

Habituellement, les citrons n’avancent pas très vite et sont rapidement détectés et dénoncés



Vivre son deuil, accepter et continuer de rouler à fond.



Maxime

Octobre 2016

Monday, 17 October 2016

Bootcamp : le soldat de la santé




Maxime revient de la guerre ; une guerre contre l’anxiété, l’obésité, la gourmandise désintéressée, la sédentarité !

Cet entraînement intensif organisé, a pour objectif de tout brûler.

Les calories n’ont qu’à bien se tenir, car elles seront exécutées.

Après avoir surmonté à pied une montagne et passé à travers de nombreuses épreuves physiques comme la course à pied, le soldat de la santé est énergisé,

De nouveaux liens, il a également tissé.

Il a développé un nouveau réseau, une communauté.

De Trois-Rivières, en passant par le Saguenay, toutes ses compagnes d’armes ont comme même objectif la santé.

La gang de motivés, groupe de soutient facebookien, sert de filet de sécurité.

Mais comment soutenir la même intensité pendant les 365 prochaines journées ?

Le soldat, lorsqu’il n’est pas sous la menace de guerre, a une tendance naturelle à se reposer.

Épicurien à ses heures, il sait profiter d’une bonne tablée bien arrosée.

Son cerveau est bien éduqué dans l’art de s’alimenter.

Mais ses émotions à fleur de peau viennent souvent le hanter.

Son niveau d’activité tend à tomber en même temps que les feuilles d’un arbre déraciné.

Le vrai combat, celui qui déterminera sa destinée, vient à peine de commencer.

Le tremblement de tête qui sévit a son épicentre sur une île montréalaise entourée du fleuve agité.

La docteure en nutrition sait inspirer les soldats pris dans les tranchées qui cherchent à savoir comment vaincre l’ennemi si bien entraîné.

L’énergie dégagée par la kinésiologue trifluvienne agit comme un remède bien mérité à la maladie de l’inertie.

Le combat est quotidien, mais Maxime ne va pas abandonner.

Il demeure déterminé à créer la pérennité dans ses habitudes de vie équilibrées.