Saturday, 23 August 2014

L’Île-des-Fleurs




L’emblème de Montréal, créé en 1981, s'inspire des armoiries et représente une fleur dont les quatre pétales forment une interprétation graphique des initiales de la Ville de Montréal: V et M. Au centre, un croisement rappelle que Montréal a toujours été au carrefour des grandes voies de communication et de civilisation.

Enfin, les quatre coeurs créés par le jeu des lignes représentent l'attachement des Montréalais et des Montréalaises à leur ville. La ligne ondoyante qui encercle l'ensemble stylisé rappelle que Montréal est une île; la forme à la fois végétale et aquatique exprime la richesse de l'environnement naturel et le souci qu'a la population de le préserver

Le soir venu, dans un arrondissement du centre-sud de Montréal, Maxime se transforme en raconteur d’histoires. 

Le raconteur est aussi jardinier des cœurs.

Les légendes et contes sont toujours les bienvenues auprès des enfants, afin de retarder le plus possible l’heure du sommeil.

Florence et Papille, ses deux pupilles, sont les héroïnes d’une série d’aventures dans la forêt de l’Ile-des-Fleurs, cette particule de terre qui lie la terre ferme de Verdun à la grande Ville de Montréal.

Depuis presque dix ans, Florence et Papille ont vécues toutes sortes d’expériences sur cette île végétale et aquatique.

Maxime s’inspire des histoires de sa jeunesse, celles dont vous êtes le héros.

Très tôt dans son jeune âge, lorsque les lettres formaient des mots et des phrases pour la première fois, Maxime était le héros d’histoires de capes et d’épées qui se finissaient toujours bien. Les racines de ces histoires passées ont poussés dans sa tête pour fleurir aujourd’hui.

Florence et Papille, elles, partent tous les soirs dans un voyage imaginaire qui n’a de limite que l’imagination de Maxime.

Elles ont rencontrées tous les animaux de la forêt, affronté les plus grands défis et même aperçues le reine du Père-Noel - Rudy.
Fanfan L’éléphant, Boubou le Hibou, Maximus le cheval, Gigi la Girafe sont parmi les nombreux animaux qui animent les soirées estivales.

Être papa, c’est imaginer un monde qui fait voyager les petits yeux curieux et les pupilles qui tombent de sommeil.

Être papa, c’est aussi de ne jamais grandir, de garder un cœur d’enfant, afin d’émerveiller sa progéniture.

Être papa, c’est inventer des histoires qui laissent une étincelle dans les yeux.

Être papa, c’est planter les graines qui feront pousser les fleurs, les cœurs.

Les cœurs qui dorment au fond de la prochaine génération de Montréalais, ceux qui auront le souci de préserver l’environnement naturel et culturel de la ville. 

C’est en arrosant aujourd’hui les fleurs de notre présent que nous récolterons les grandes idées pour notre ville de demain.

La nuit court après le jour
Le jour court après la nuit
Ils font le tour de la cour
Bon dodo mon ami

Fais des rêves en couleurs
Avec des fleurs, des coeurs, 
Le p´tit matin s´en vient
Il n´est pas bien bien loin

Caché derrière la porte
Il ne fait pas de bruit
Il attend qu´la nuit sorte
Pour te sortir du lit

Le p´tit matin s´en vient
Il s´appelle demain

No comments:

Post a Comment